..."La production comporte soit de petits formats que rassemble la pratique sérielle, soit au contraire des toiles monumentales présentées verticalement, les unes autonomes, les autres conçues pour fonctionner en dialogue. Les subjectiles - les papiers de toutes origines mais aussi les toiles, bâches résistantes aus contraintes physiques de la presse - déclinent toute la gamme des blancs mais peuvent être teintées. Le motif "abstrait" ne refuse pas l'allusion plus ou moins ferme à une réalité d'ailleurs convoquée par les titres qui trouvent leur affinité dans des groupes plus génériques :* les figurae, inobjectives poussent au paroxysme la réaction au matériau; les simulacres miment des allures d'objets; les imago accueillent des formes archétypales refoulées à l'ordinaire, évidemment sexuées. Le motif apparaît plus ou moins prégnant, selon le format : ainsi les grandes surfaces te,dent à valoriser le support qui entre alors en jeu dialectique avec les parties encrées. Pour terminer ce rapide bilan, il faut évoquer les livres pour lesquels Martine Rassineux a produit des images, lesquelles, plus qu'une illustration, constituent un contrepoint visuel associé au texte et à la typographie.

Claude Frontisi in "Pratiques abstraites, Extraire/ Abstraire : l'œuvre sans motif". (Éditions des P.U.F et du Collège de Philosophie)


POSSESSIONS
VANITÉS
MARCHE À TETOUAN
PEINTURES SUR TOILE BÂCHE, FEUTRE
LES MÂNES
DAÏMONS
PEINTURES SUR PAPIER DE CHINE
LES ÂMES
XOANON
ATLAS
PEINTURES SUR BOIS
PEINTURES SUR PLÂTRE
PEINTURES SUR PAPIER DE VERRE
PEINTURES SUR GOUDRON

page suivante

Cette partie du site est en cours de réalisation. Pour tout renseignement :
@