Entre Parenthèses, texte de Gérard Farasse, gravure de Martine Rassineux

 

LISTE  des  LIVRES

disponibles  aux  ÉDITIONS  ANAKATABASE

 

SKHÊMA
Skhêma, composé de divers extraits de Platon, parfois répétés sous différentes traductions, est publié en mars 1990 aux dépens de l'artiste. 12 eaux-fortes et pointes-sèches originales sur cuivre de Martine Rassineux, imprimées par elle-même sur vélin de Hollande. Composition à la main au plomb mobile en caractère Paganini et impression en noir et rouge sur celoderme gris-bleu par Francois Da Ros, typographe. Tirage à 45 exemplaires dont 5 H.-C., tous numérotés et signés. Format 38 cm x 38 cm. Edition originale.


ANAKATABASE
Texte inédit de François Da Ros. Impression sur papier de Chine au liséré rouge. Tirage à 80 exemplaires dont 17 H.-C., numérotés et signés. Chaque exemplaire est accompagné d'une gravure originale de Martine Rassineux, courant sur 18 pages, imprimée sur papier Japon, déployant au verso l'empreinte de l'anakatabasien. Le texte a été composé à la main au plomb mobile en Baskerville et Nicolas Cochin. La gravure a été tirée par le graveur sur sa presse. Traduction en 20 langues, dont une transcription en anakatabasien (alphabet sacré du typographe, langue de l'Esprit, virtuellement présente). Format 31,5 cm x 16,5 cm. Etui-chemise de Bernard Duval, relieur. Paris, 1991. ISBN 2-9506275-0-1. Edition originale.


LE  ROI
Texte inédit de François Da Ros. Un enfant de douze ans raconte le Pouvoir où - histoire, rêve et utopie - se mèlent à la réalité. Ce livre de 68 pages reliées se feuillette comme un livre d'écolier, et nous entraîne dans l'univers oublié de l'enfance. L'histoire du Roi est traversée par des histoires parallèles - où chacun retrouve sa propre trace - jalonnant la vie de l'enfant jusqu'à l'age adulte. Martine Rassineux ponctue à sa manière " Le Roi" avec 37 gravures à l'eau-forte, dont 15 rehaussées à la feuille d'or, dans le faste de la cour. Michel Butor interpelle "Le Roi" dans une épître imprimée en rouge. Composition à la main en caractères Grotesque et Franklin, spécialement fondus pour cette édition. Impression sur papier du Moulin de Pombié par François Da Ros, typographe. Tirage à 73 exenplaires dont 10 H.-C. numérotés et signés. Format 32,5 cm x 25 cm. Montage sur onglets réalisé par le typographe. Etui-chemise de Bernard Duval, relieur. Paris 1992. ISBN 2-9506275-1-X. Edition originale.


LES  STALACTITES  DU  SPHINX

Texte inédit de Michel Butor, précédé des "Intermondes" de Epicure, extraits de la lettre à Pythoclès, d'après la version originale d'Octave Hamelin parue en mai 1910 dans le numéro 18 de la "Revue de Métaphysique et de Morale". Composition à la main en caractère Inkunabula, spécialement mis en oeuvre pour cette édition. Impression sur papier du Népal et sur papyrus par François Da Ros. 7 eaux-fortes de Martine Rassineux sur papyrus (dont une sur papier du Népal) imprimées par elle-même sur sa presse. Tirage à 60 exemplaires dont 6 H.-C., numérotés et signés. Format 42,5cm x 32,5cm. Etui-chemise de Bernard Duval, relieur. Paris 1993. ISBN 2-9506275-2-8. Edition originale.


LA  GRAMMAIRE  DES  ÉTOILES
Tirage à 60 exemplaires numérotés à la presse et signés "à la lumière de la caverne" par l'auteur et l'artiste, dont : 10 exemplaires de tête (Numéros 1 à 10) avec une suite des deux gravures sur papier du Népal et une suite sur papier du "Népal teinté des Dieux", accompagnés des 5 gravures refusées sur Népal et sur "Népal teinté des Dieux"; 40 exemplaires (Numéros 11 à 40); et 10 exemplaires H.-C. (Numéros I à X). Le texte de Zéno Bianu a été composé à la main au plomb mobile en caractères de Diane et en Egizio de corps 6, et imprimé sur Tyvek. Les deux gravures originales de Martine Rassineux ont été tirées par elle-même sur papier du Moulin de Larroque. Format : 55 mm x 70 mm x 38 mm. Les étuis-chemises ont été réalisés par le typographe. Achevé d'imprimer à Paris le 21 novembre 1994 par François Da Ros, typographe.
ISBN 2-9506275-3-6. Edition originale.


AUX  PIERRES  OUBLIÉES  QUI  MARCHENT  DANS  LE  DESERT
Texte inédit de Jean-Jacques Scherrer. Composition à la main en caractère Augustea lapidaire, spécialement mis en oeuvre pour cette édition. Quatre cahiers de quatre pages sur grand vélin d'Arches et un cahier central de quatre pages sur papyrus blond de Louxor. Impression par François Da Ros. 2 eaux-fortes de Martine Rassineux sur papyrus et Arches imprimées par elle-même sur sa presse. Tirage à 55 exemplaires numérotés à la presse et signés par les auteurs. Les étuis-chemises ont été réalisés par le typographe.
Format : 37,5 cm x 37,5 cm. Achevé d'imprimer à Paris en 1997 par François Da Ros, typographe. Edition originale.


ESTAMPES  AVEC  LA  LETTRE
17 eaux fortes de Martine Rassineux accompagnent 17 poèmes inédits de poètes contemporains : Marie Claire Bancquart, Sylvestre Clancier, François Da Ros, Jacques Darras, Ariane Dreyfus, Antoine Emaz, Gérard Farasse, Georges Guillain, Vénus Khoury-Ghata, Robert Marteau, Pierre Nore, James Sacré, René Schérer, Marc Sinniger, Jude Stéfan, Bernard Vargaftig, André Velter. Impression sur papier du Népal. Chaque poème est disponible à l'unité. Format : 57 cm x 38 cm. En outre, 10 "poèmes avec la lettre" imprimés sur vélin d'Arches teinté sont présentés sous étuis-chemises numérotés de 1 à 20 avec une préface de Georges Guillain pour le premier tome.


KACEROV
Texte inédit de Nathalie Grenier. Composition à la main en caractères de plomb mobile dans les principales familles employées en romain et ou italique : Garamont, Paganini, Plantin, Times, Caravelle, Athenaeum, Trieste, Ruano, Timbrage, Nicolas Cochin, Europe, Europe, Vieux Romain, Firmin Didot, Cochin, Caslon, Kennerley, Ramsès, etc., par François Da Ros, typographe. Décor de scène recto-verso de Nathalie Grenier et Martine Rassineux. Deux personnages de scène réalisés par Nathalie Grenier. Tirage à 16 exemplaires numérotés à la presse et signés par les auteurs. Format 35,5 cm x 23 cm. Edition originale. Achevé d'imprimer à Montreuil-sous-Bois en 2003 par François Da Ros, typographe.


ENTRE PARENTHÈSES
Texte inédit de Gérard Farasse.Tirage à 40 exemplaires numérotés de 1 à 40. Trois gravures originales de Martine Rassineux. Les exemplaires 1 à 10 sont truffés d'un original sur Japon. Composition à la main au plomb mobile en Caslon corps 20. Impression sur papier de paille à la chaux. Etui-chemise réalisé par le typographe. Format 23,5 cm X 14,5 cm. Edition originale. Achevé d'imprimer en 2003 à Montreuil-sous-Bois.

ROSE GORET
Texte inédit de Gérard Farasse.Tirage à 15 exemplaires numérotés de 1 à 15. Treize gravures sur cuivre originales de Martine Rassineux tirées par elle-même sur « peau-de-la-bête ». Composition à la main au plomb mobile en Franklin, Datillo et Rolando. Impression sur « peau-de-la-bête » en phoenix. Coffret reliure en bois de châtaignier réalisé par le typographe. Format 7 cm X 39 cm X 28 cm. Edition originale. En outre, les 13 gravures de l'ouvrage ainsi que 2 gravures « refusées » ont été tirées en estampe géante à 4 exemplaires sur « peau-de-la-bête ». Après impression, ces 15 cuivres ont été étêtés et chaque ouvrage de cette édition originale limitée à 15 exemplaires s'enrichit du groin de Rose Goret doré à l'or fin. Achevé d'imprimer en 2005 à Montreuil-sous-Bois.

ILINX
Texte inédit de Régine Detambel a été composé à la main au plomb mobile en caractères romain et italique de Kennerley corps 18.
Les eaux-fortes originales de Martine Rassineux ont été tirées par elle-même sur sa presse. Avant d’être détourés, les cuivres ont été imprimés en estampe sur papier de Chine à 3 épreuves d’artiste numérotées, et 3 marqués H.C
Ilinx a été tiré à 27 exemplaires numérotés et signés par Régine Detambel et Martine Rassineux. En outre les dix cuivres originaux ont été dorés à l’or fin après impression et accompagnent l’exemplaire 1
Achevé d’imprimé à Montreuil-sous-Bois près Paris en 2010.

CAHIER EXPÉRIMENTAL D'ESTHÉTIQUE NOMADE
38,5 cm /28 cm
En mai 1994, François Da Ros typographe a soutenu la parution de
Cahier Expérimental d'Esthétique Nomade
et offert sa gracieuse contribution aux éditeurs de cette revue
en composant au plomb mobile le numéro zéro ainsi qu'en imprimant les bois des artistes sur sa presse à bras.
L'assemblage des exemplaires a également été réalisé par les Editions Anakatabase à l'imprimerie François Da Ros.
Quelques exemplaires sont disponibles aux Editions Anakatabase. Vous pouvez feuilleter la revue sur le site

LES GRANDES PASSIONS
texte inédit de Maupassant
Ce livre a été imprimé à 45 exemplaires, trois artistes ont chacun illustré 15 exemplaires de ce livre
Martine Rassineux a illustré 15 de ces livres. Edition Rémy Maure.

GÉNÉALOGIES 
"Généalogies" - livre d'artiste - Martine Rassineux, François Da Ros - Editions Anakatabase - 2007 - 25 cm x 31 cm  - couverture pelliculée satinée, comme l'ensemble des 132 pages du livre. Impression couleur sur papier Furioso.
Le livre Généalogies est une généalogie sous toutes ses formes, généalogie des auteurs qui renvoie à la propre généalogie de chacun à travers deux textes autobiographiques, le Roi (de François Da Ros, Maître d’Art en typographie), la Reine Jane (de Martine Rassineux, peintre-graveur), basée sur une chronique d’Amiens et de la Baie de Somme dans les années 1960,  généalogie de la Lettre à travers les typographies au plomb réalisées en caligrammes par François Da Ros au fil des ans en guise de cartes de vœux de son imprimerie. La liste des livres composés par François Da Ros depuis son entrée à l’imprimerie Fequet Baudier en 1964 jusqu’à maintenant pour les grands peintres de l’époque, Braque Chagal, Miro, Picasso... jusqu'aux aux  Editions Anakatabase qu'il crée en 1991 avec Martine Rassineux.

Article paru dans la revue Arts & Métiers du livre de juillet 2007:
Enfin, leur dernier ouvrage rend compte de leurs préoccupations sur les origines. Structuré de sorte à mettre en forme leur parcours individuel, leur généalogie finalement se croise et se rejoignent dans des créations et des engagements communs : généalogies des livres réalisés par François Da Ros et des gravures de Martine Rassineux, photographies de presses et machines typographiques, clins d’œil aux familles de caractères, cartes de vœux comme autant d’empreintes qui, d’un nouvel an à l’autre, distinguent les années (…) Les choix de mise en pages révèlent, en filigrane, ce qui naît de la composition typographique et ce qui naît de l’ordinateur : « Le but est de créer une tension pour montrer que certaines compositions ne peuvent naître d’un écran. Celui qui travaille sur ordinateur est dépendant de la personne qui a conçu le logiciel, c’est un simple utilisateur qui travaille avec l’esprit d’un autre. Le résultat est conditionné par cette marge de manœuvre extrêmement réduite » déclare François Da Ros.
Trois auteurs René Schérer, Lucien X. Polastron, Gilles Wermuth,  donnent leur point de vue sur Généalogies, un code de couleur – rouge, vert, bleu, trois couleurs emblématiques du langage de l’ordinateur – permettant de repérer la ligne de chaque personne ; elles courent, se croisent, s’entremêlent parfois en un nœud gordien, avant de reprendre leur route sur la couverture du livre, illustrant l’idée que pour comprendre le propos, leurs voix, complémentaires, doivent se mêler. L’ouvrage propose une lecture discontinue, le lecteur saute d’une idée à une autre, d’un temps à un autre. Les pages ne sont pas foliotées, sauf pour se repérer dans la lecture du Roi, car ce récit est entrecoupé d’intrusions, comme la pensée vagabonde associe parfois en lisant un mot à un souvenir ou une impression. Loin d’imposer un fil directeur, il est conçu comme un jeu sur la réalité et l’imaginaire en rendant hommage à des personnes réelles (personnalités marquantes du monde de l’imprimerie) et d’autres fictives, comme les personnages du Roi et de La Reine Jane.
Bousculant la chronologie, les zones typographiques – poèmes, réflexions, commentaires, écrits théoriques, lettres au plomb ou à l’ordinateur – côtoient ou rencontrent les gravures, dessins, photographies et révèlent deux mondes qui le plus souvent s’unissent. Jeux de matières, d’ombres, d’espace, de trompe-l’œil, contrastes de l’encre et du papier entraînent le lecteur-spectateur dans un étrange labyrinthe, où les compositions noueuses, linéaires ou rayonnantes architecturent l’espace de la page. Elles démontrent que la typographie est un art où matière, sens et esthétique sont parties prenantes et ramènent à l’humain, à sa main comme à son esprit. La gravure prend toute sa place, apportant par la présence sensible ou l’évanescence de son trait, équilibre, puissance et harmonie.