SONT DISPONIBLES EN ENVOI CONTRE RÈGLEMENT :

CAHIER EXPÉRIMENTAL D'ESTHÉTIQUE NOMADE

 

VOIR LE LIVRE

COMMANDER LE LIVRE:

contact@anakatabase.com

0660887247
120, rue des Chantereines - 93100 - Montreuil

Envoi sous emballage soigné assuré à la valeur du livre
après encaissement de votre paiement par chèque à l'ordre de Martine Rassineux.
Ce livre peut être également remis en main propre à Paris ou Montreuil (93100).
Votre facture accompagnera notre envoi.
Dédicace personnalisée sur demande.

Prix: 650 €. (port en sus sur demande selon votre choix d'envoi)

PLAN D'ACCÈS

 

et

GÉNÉALOGIES

 

 

COMMANDER LE LIVRE:

contact@anakatabase.com

0660887247
120, rue des Chantereines - 93100 - Montreuil

Envoi en collissimo recommandé R2 sous emballage soigné
après encaissement de votre paiement par virement bancaire ou chèque.
Ce livre peut être également remis en main propre à Paris ou Montreuil (93100).
Votre facture accompagnera notre envoi.
Dédicace personnalisée sur demande.

Prix: 45 €. (port 17 €. en sus)
ou 150 € avec une gravure de Martine Rassineux.
(port 17 €. en sus)

Chaque mois les Éditions Anakatabase vous proposent d'acquérir ce livre
accompagné d'une gravure de Martine Rassineux au prix de prix:100€. (port en sus)

PLAN D'ACCÈS

SÉLECTION DU MOIS : MÉMOIRES.


Consulter le fichier powerpoint du livre









 

Martine Rassineux & François Da Ros- Editions Anakatabase - 2007
Format à l'italienne, 132 pages, 24X30 cm, couverture pelliculée satinée, comme l'ensemble des 132 pages du livre.
Impression couleur en quadrichromie sur papier Furioso.



Trois préfaciers : Luxien X. Polastron, historien du papier et des arts de l'écriture, journaliste et écrivain


René Schérer, philosophe et professeur émérite à l'université de Vincennes-Paris 8


Gilles Wermuth, biochimiste de formation, spécialiste en informatique

 

les trois préfaciers se rejoignent dans un nœud gordien
composé par François Da Ros ,
typographe, Maître d'Art.



Le livre Généalogies est une généalogie sous toutes ses formes, généalogie des auteurs qui renvoie à la propre généalogie de chacun à travers deux textes autobiographiques, le Roi (de François Da Ros, Maître d’Art en typographie), la Reine Jane (de Martine Rassineux, peintre-graveur), basée sur une chronique d’Amiens et de la Baie de Somme dans les années 1960,  généalogie de la Lettre à travers les typographies au plomb réalisées en caligrammes par François Da Ros au fil des ans en guise de cartes de vœux de son imprimerie. La liste des livres composés par François Da Ros depuis son entrée à l’imprimerie Fequet Baudier en 1964 jusqu’à maintenant aux  Editions Anakatabase avec Martine Rassineux pour les grands peintres de l’époque, Braque Chagal, Miro, Picasso...


 

Article paru dans la revue Arts & Métiers du livre de juillet 2007:Enfin, leur dernier ouvrage rend compte de leurs préoccupations sur les origines. Structuré de sorte à mettre en forme leur parcours individuel, leur généalogie finalement se croise et se rejoignent dans des créations et des engagements communs : généalogies des livres réalisés par François Da Ros et des gravures de Martine Rassineux, photographies de presses et machines typographiques, clins d’œil aux familles de caractères, cartes de vœux comme autant d’empreintes qui, d’un nouvel an à l’autre, distinguent les années (…) Les choix de mise en pages révèlent, en filigrane, ce qui naît de la composition typographique et ce qui naît de l’ordinateur : « Le but est de créer une tension pour montrer que certaines compositions ne peuvent naître d’un écran. Celui qui travaille sur ordinateur est dépendant de la personne qui a conçu le logiciel, c’est un simple utilisateur qui travaille avec l’esprit d’un autre. Le résultat est conditionné par cette marge de manœuvre extrêmement réduite » déclare François Da Ros.
Trois auteurs René Schérer, Lucien X. Polastron, Gilles Wermuth,  donnent leur point de vue sur Généalogies, un code de couleur – rouge, vert, bleu, trois couleurs emblématiques du langage de l’ordinateur – permettant de repérer la ligne de chaque personne ; elles courent, se croisent, s’entremêlent parfois en un nœud gordien, avant de reprendre leur route sur la couverture du livre, illustrant l’idée que pour comprendre le propos, leurs voix, complémentaires, doivent se mêler. L’ouvrage propose une lecture discontinue, le lecteur saute d’une idée à une autre, d’un temps à un autre. Les pages ne sont pas foliotées, sauf pour se repérer dans la lecture du Roi, car ce récit est entrecoupé d’intrusions, comme la pensée vagabonde associe parfois en lisant un mot à un souvenir ou une impression. Loin d’imposer un fil directeur, il est conçu comme un jeu sur la réalité et l’imaginaire en rendant hommage à des personnes réelles (personnalités marquantes du monde de l’imprimerie) et d’autres fictives, comme les personnages du Roi et de La Reine Jane.
Bousculant la chronologie, les zones typographiques – poèmes, réflexions, commentaires, écrits théoriques, lettres au plomb ou à l’ordinateur – côtoient ou rencontrent les gravures, dessins, photographies et révèlent deux mondes qui le plus souvent s’unissent. Jeux de matières, d’ombres, d’espace, de trompe-l’œil, contrastes de l’encre et du papier entraînent le lecteur-spectateur dans un étrange labyrinthe, où les compositions noueuses, linéaires ou rayonnantes architecturent l’espace de la page. Elles démontrent que la typographie est un art où matière, sens et esthétique sont parties prenantes et ramènent à l’humain, à sa main comme à son esprit. La gravure prend toute sa place, apportant par la présence sensible ou l’évanescence de son trait, équilibre, puissance et harmonie.






 

 


PLAN D'ACCÈS

retour accueil